6 mois après ma prestation de serment : bilan !
26 avril 2015
Communiqué de presse | Saut d’index : c’est Demotte qui ne connaissait manifestement dossier
30 avril 2015

Communiqué de presse | Nouveau dérapage de 140 millions du déficit 2014 de la Fédération Wallonie-Bruxelles : le gouvernement doit se donner les moyens de le résorber !

Communiqué de presse

« Nouveau dérapage de 140 millions du déficit 2014 de la Fédération Wallonie-Bruxelles : le gouvernement doit se donner les moyens de le résorber ! »

Commission du Budget, Bruxelles, le lundi 27 avril 2015.

Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – georges.louis@glbouchez.be – glbouchez.be

Georges-Louis Bouchez a constaté que les chiffres de Belgostat annoncent un déficit de 232 millions pour l’exercice 2014 en Fédération Wallonie-Bruxelles. Or, en décembre de l’année dernière, lors du vote de l’ajustement 2014, le Ministre Flahaut annonçait quant à lui un déficit de 92 millions. Le différentiel s’élèverait donc à 140 millions, soit près d’une fois et demi l’objectif fixé par le Gouvernement. Un tel dérapage pose clairement question quant à la gestion des finances publiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles puisque c’est comme si l’on revenait quatre ans en arrière en terme de déficit !

En commission du Budget de ce jour, le Ministre Flahaut a exprimé sa réserve quant à ces chiffres. Tout juste explique-t-il ces estimations comme le résultat d’une plus forte consommation de crédits de dépense en 2014 suite au blocage de crédits fin 2013. André Flahaut fait le choix d’attendre avant d’émettre une position arrêtée et préfère donc ne pas faire de « spéculation ».

A la limite, Georges-Louis Bouchez peut comprendre ne pas encore connaître la trajectoire budgétaire étant donné le conclave budgétaire actuellement à l’œuvre. Cependant, le déficit étant en élément du passé, on doit pouvoir l’expliquer ou à tout le moins se renseigner et chercher à comprendre l’énorme dérapage révélé par Belgostat. André Flahaut de rappeler qu’il n’est pas fétichiste des chiffres ce que Georges-Louis Bouchez trouve très ennuyeux dans le chef d’un ministre du Budget… !

Le député fait simplement remarquer qu’à la place du ministre il serait inquiet d’autant plus qu’étant donné le caractère très fixe du budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un tel déficit aura un impact très important sur les comptes de l’institution. Georges-Louis Bouchez en conclut qu’il y a clairement des difficultés dans la gestion des finances de la Fédération dont l’établissement du compte général a été épinglé pour manquements très importants par la Cour des Comptes. Le député en appelle à l’instauration urgente d’un cadre légal plus clair car sans outil de prévisibilité budgétaire et avec si peu de données, Georges-Louis Bouchez se demande comment le conclave pourra travailler correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *