Communiqué de presse | Enseignement supérieur : « Place à une démocratie étudiante plus directe ! »
13 mai 2015
Communiqué de presse | Nouvelle centrale biomasse en Wallonie: Furlan doit réfléchir à d’autres moyens de financement que les certificats verts !
3 juin 2015

Communiqué de presse | EPA : « Un non-cours, au contenu et à l’encadrement imprécis, mais coté ? Non-sens ! »

Communiqué de presse

EPA :
« Un non-cours, au contenu et à l’encadrement imprécis, mais coté ? Non-sens ! »
Mardi 12 mai 2015

Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – georges.louis@glbouchez.be – glbouchez.be

Malgré deux heures de débat en Commission de l’Education autour des « cours de rien » devenus « EPA » (Encadrement Pédagogique Alternatif), la Ministre Joëlle Milquet (cdH) n’est pas parvenue à rassurer le Groupe MR.  Plus confus que jamais, ce dossier laisse bien trop de zones d’ombres.

Ø  L’encadrement : la Ministre a promis qu’il n’y aurait aucune perte d’emplois pour les professeurs de religion et de morale. L’idée est donc de récupérer les professeurs qui perdraient des périodes de cours pour encadrer ces EPA.

« Très bien, mais il est également possible que dans certaines écoles, aucune période ne soit perdue, quid dès lors de l’encadrement des EPA si les professeurs de religion et/ou de morale ne sont pas disponibles ? », demande Françoise BERTIEAUX, Chef de Groupe MR au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ø  Inspection : la Ministre a avoué qu’un véritable encadrement pédagogique des ces EPA coûterait à la Fédération Wallonie-Bruxelles quelque 67 millions d’euros… qu’elle n’a pas ! Bref, Mme Milquet l’a répété plusieurs fois en Commission : « L’EPA n’est pas un cours ! »

« Mais si c’est un non-cours, il n’est dès lors pas soumis à l’inspection ! C’est déjà en soi un comble, mais dans le contexte où cet EPA répond à une obligation de dispenser un cours neutre face aux cours dits cultuels, qui va alors répondre de cette neutralité ?», interpelle le député MR Georges-Louis BOUCHEZ.

Ø  Contenu : comme dans la presse ces jours derniers, la Ministre de l’Education est restée évasive quant au contenu de l’EPA : regarder un film, y mettre un peu de ce que l’on comptait mettre dans les jours blancs, etc. mais sur une période de 50 minutes… Ingérable et flou !

« Donc si l’on résume : l’EPA est un non-cours au contenu incertain et dont l’encadrement n’est pas garanti partout. Mais il sera coté assure la Ministre. C’est un non-sens total et nous sommes encore moins rassurés au terme de ces deux heures de débat avec Mme Milquet et moins encore lorsqu’elle lance, dépitée, que « si on n’en veut pas, elle ne fera rien. C’est bon aussi comme ça ! »  Quel est le vrai projet pédagogique et politique dans cet imbroglio ?», déplorent Françoise BERTIEAUX et Georges-Louis BOUCHEZ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *