anapola mushkadiz battle in heaven. vlxxnow
https://letsjerk.online summer got banged silly.
Communiqué de presse | EPA : « Un non-cours, au contenu et à l’encadrement imprécis, mais coté ? Non-sens ! »
13 mai 2015
Communiqué de presse | Entrée en bourse d’EDF Luminus : Furlan doit prendre ses responsabilités et informer les communes !
3 juin 2015

Communiqué de presse | Nouvelle centrale biomasse en Wallonie: Furlan doit réfléchir à d’autres moyens de financement que les certificats verts !

Communiqué de presse

« Nouvelle centrale biomasse en Wallonie: Furlan doit réfléchir à d’autres moyens de financement que les certificats verts !  »
Parlement wallon, Namur, le mercredi 3 juin 2015.

Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – georges.louis@glbouchez.be – glbouchez.be

Au gouvernement wallon, le ministre Furlan a fait passer en première lecture un texte sur l’appel d’offres à venir d’une mégacentrale biomasse en Wallonie. Cette énergie renouvelable approvisionne en électricité 400.000 ménages et constitue un secteur porteur pour le marché wallon. Toutefois, Georges-Louis Bouchez a tenu à rappeler l’échec du plan Solwatt, mis en place par la majorité PS-cdH, et que la mauvaise gestion d’Ecolo a mené au complet fiasco du système.

En 2014, la centrale biomasse des Awirs a subi une perte de 10 millions d’euros et, selon la presse, devrait fermer en 2020 faute de soutien public. Pourquoi ne pas la sauver avant de vouloir construire une nouvelle unité ? Faute de réponse du ministre, le député Bouchez a rappelé que, suite à l’échec de Solwatt, le Gouvernement wallon a décidé de mettre au frigo 300 millions d’euros de certificats verts mais fait le choix aujourd’hui d’en rajouter encore un nombre important sur le marché.

Par conséquent, le député Georges-Louis Bouchez s’interroge sur les capacités réelles du marché à absorber le passage de 60.000 certificats verts en 2016 à 965.000 unité en 2021 alors que la note des Wallons a déjà explosé en raison d’une multiplication par 10 du coût des certificats verts dans la facture électrique.

C’est pourquoi, le député a demandé au ministre de réfléchir à des pistes de financement alternatif autres que les certificats verts. Paul Furlan doit étudier le système de prime à l’investissement et le mécanisme de rémunération de capacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *