anapola mushkadiz battle in heaven. vlxxnow
https://letsjerk.online summer got banged silly.
Communiqué de presse | Ajustement budgétaire 2015 : le seul salut de la majorité PS-cdH ce sont les mesures du fédéral qui fonctionnent
29 juin 2015
Communiqué de presse | Plan basket : les subsides devront profiter à tous les clubs francophones et particulièrement à la formation des jeunes
13 juillet 2015

Communiqué de presse | Rythme des réformes : Magnette n’est plus à l’université, il doit agir !

Communiqué de presse

« Rythme des réformes : Magnette n’est plus à l’université, il doit agir !

Parlement wallon, le mercredi 1er juillet 2015.

Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – georges-louis@glbouchez.be – glbouchez.be

La Libre Belgique de ce jour revenait sur les engagements du Ministre-Président concernant les 12 chantiers prioritaires du Gouvernement de janvier à l’été 2015. Pour le député Georges-Louis Bouchez, le bilan des « douze travaux de Paul » est en demi-teinte. D’un côté, des gros dossiers tels que les Fonds FEDER, le Plan Marshall 4.0. et la création de l’OIP Santé ont connu un avancement bien que cosmétique puisque tout reste encore à être concrétisé dans les faits, à l’exception du FEDER pour lequel la paternité du travail revient à la task force.

De l’autre, de nombreuses réformes restent inachevées si pas au point mort.

Deux d’entre elles, en particulier, retiennent l’attention du député : celle sur la réforme des organes consultatifs, dont il faut drastiquement revoir le nombre à la baisse, ainsi que sur celle des aides à l’emploi, dont l’importance stratégique est essentielle vu le taux de chômage en Wallonie. Le point commun de ces deux pans est que le Gouvernement a décidé de se déposséder de ces dossiers en les confiant aux partenaires sociaux. Bien que Georges-Louis Bouchez trouve normal de privilégier la concertation, il n’en reste pas moins qu’à un moment donné une impulsion politique soit nécessaire. La Wallonie ne peut se permettre d’adopter une posture attentiste sans véritable leadership opérationnel.

 

En réalité, pour le député, dans tous ces chantiers, il convient à présent que le Ministre-Président dépasse la vision politique et le discours et s’atèle à mettre les mains dans le cambouis. Il faut quitter le rôle du penseur pour celui d’acteur.

Tant pour le Plan Marshall 4.0., qui a fait l’objet uniquement d’annonces sans être intégré dans l’ajustement budgétaire, que pour la répartition des fonds FEDER, qui rappelons-le tout de même est majoritairement le fruit de la task force d’expert et non du travail gouvernemental, la concrétisation des politiques doit se préparer dès aujourd’hui au risque que les idées ne produisent pas les effets escomptés. Dans les mois à venir, Georges-Louis Bouchez entend maintenir la pression sur la majorité et restera très vigilant à ce que l’équipe Magnette exécute ses politiques bien à temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *