anapola mushkadiz battle in heaven. vlxxnow
https://letsjerk.online summer got banged silly.
Communiqué de presse | Rythme des réformes : Magnette n’est plus à l’université, il doit agir !
2 juillet 2015
Communiqué de presse | Projet immobilier Caserne Léopold à Mons : le Ministre aurait du s’opposer à la toute-puissance irraisonnée du fonctionnaire-délégué !
16 juillet 2015

Communiqué de presse | Plan basket : les subsides devront profiter à tous les clubs francophones et particulièrement à la formation des jeunes

Communiqué de presse

« Plan basket : les subsides devront profiter à tous les clubs francophones et particulièrement à la formation des jeunes »

Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Commission des Sports du 7 juillet 2015.

Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – georges-louis@glbouchez.be – glbouchez.be

Georges-Louis Bouchez est intervenu auprès du Ministre Collin concernant les aides exceptionnelles octroyées aux clubs sportifs. Le basket en a bénéficié par l’intermédiaire d’une aide de 40.000 euros pour le club de Verviers-Pepinster, qui sans cet apport risquait la relégation en division deux. Le député a plaidé pour que le Ministre réactive le plan basket afin que tous les clubs francophones puissent bénéficier du même soutien financier. D’autant plus que certains clubs comme Belfius Mons-Hainaut, dont la gestion financière a toujours été parcimonieuse, méritent pleinement de profiter des subsides pour continuer à péreniser leur présence dans le top du basket wallon et poursuivre la formation de nombreux jeunes. Par pur souci d’équité, Georges-Louis Bouchez a donc insisté à ce qu’au final la bonne gestion de certains clubs ne puissent mener à l’allocation de montants inférieurs pour ces derniers et supérieurs pour les clubs en difficulté.

Suite à l’intervention du député, le Ministre Collin a pu annoncer que dans la deuxième quinzaine du mois de juillet l’enveloppe précise du plan basket ainsi que sa répartition entre les clubs seront présentés. Georges-Louis Bouchez restera attentif à ce que premièrement les montants soient préservés malgré les restrictions budgétaires indispensables ; deuxièmement les subsides profitent en bonne partie à la formation des jeunes qui, pour le député, constitue la meilleure porte d’entrée de l’aide publique dans le sport ; et enfin que les enveloppes soient réparties équitablement entre tous les clubs francophones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *