Communiqué de presse | Le Ministre Marcourt met en place un système inégalitaire pour financer l’avenir
6 octobre 2015
Communiqué de presse | Politisation des subsides : le double discours du PS sème le trouble !
23 octobre 2015

Communiqué de presse | Subventions sportives : l’opacité des critères d’octroi ne rassure pas certaines fédérations !

Communiqué de presse

« Subventions sportives : l’opacité des critères d’octroi ne rassure pas certaines fédérations ! »

Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, mercredi 7 octobre 2015

Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – georges-louis@glbouchez.be – glbouchez.be

Georges-Louis Bouchez est intervenu ce jour sur les inquiétudes liées aux subventions des fédérations sportives. Malgré la réponse adressée par la Ministre Milquet, le député a regretté l’absence du principal concerné, le Ministre Collin. En effet, celui-ci est directement responsable puisqu’en décembre de l’année dernière il avait annoncé à Marche-en-Famenne que le budget pour les fédérations sportives serait maintenu et même légèrement augmenté pour 2015. Mais pourtant aujourd’hui deux problèmes distincts se présentent : D’abord, 25 pour cent de ces subventions n’ont toujours pas été versées ce qui pose un problème puisque l’année est déjà bien entammée.

Ensuite, et la conséquence est encore pire, il y a toute une série d’associations qui ont subi des baisses très importantes de leurs subsides, dont 164.000 euros pour la fédération de natation, 50.000 euros pour la fédération de volley-ball, 30.000 euros pour la fédération de gymnastique. Toutes ces baisses entraînent d’ailleurs des réalités concrètes très dommageables comme des licenciements, l’annulation d’événements. Georges-Louis Bouchez déplore la justification du cabinet du Ministre qui consiste à dire que les subventions plus importantes ont été accordées pour récompensser les fédérations « les plus performantes » alors que d’autres en ont perdu étant donné le budget établi en enveloppe fermé. Dès lors, le député craint le côté arbitraire et fort subjectif qui se cache derrière cette notion de « performance ».

Georges-Louis Bouchez interviendra à nouveau auprès du Ministre Collin pour qu’il précise clairement les critères de subvention aux fédération sportives du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En effet, comment, sous le critère de « performance », peut-on différencier des résultats de natation et de gymnastique ? Le Ministre s’est contenté de répondre sommairement que ce sont les performances sportives qui ont orienté ses choix. Dans tous les cas, le flou règne aujourd’hui sur la ligne du Gouvernement en la matière : privilégie-t-il davantage les fédérations selon leur gestion des fonds, le nombre d’activités menées, soutenant le sport professionnel, le sport amateur, celles qui ont connu une augmentation du nombre de leurs affiliés ? Aussi, si l’on suit la logique du Ministre, ne serait-il pas légitime également de subventionner davantage les fédérations en déficit de résultats sur le plan sportif pour les aider à réaliser les investissements nécessaires ? En attendant des réponses, le député précise qu’il « n’ose pas croire à ce que le Ministre ait octroyé ces subventions pour faire plaisir à certains sans l’établissement de critères clairs et objectifs liés à la gestion des fédérations par exemple ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *