La majorité PS-cdH propose une solution bancale et discriminatoire !
11 décembre 2015
Communiqué de presse | Objectifs climatiques: que la Wallonie remplisse déjà ceux de Kyoto !
14 décembre 2015

Communiqué de presse | Section belge de l’Ecole internationale du Shape : Milquet ne fait que confirmer les inquiétudes

Communiqué de presse

« Section belge de l’Ecole internationale du Shape : Milquet ne fait que confirmer les inquiétudes »

Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le mardi 8 décembre 2015.

Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – georges-louis@glbouchez.be – glbouchez.be

 

XIAdN82lFpjkn9KGeorges-Louis Bouchez est intervenu ce jour auprès de la Ministre Milquet afin de prendre connaissance du suivi du dossier de l’Ecole internationale du Shape par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Plus réservée qu’en juin dernier, la Ministre Milquet est restée floue sur le maintien ou non de cette école.

Pour rappel, comme il en avait été dit en juin dernier, la Fédération Wallonie-Bruxelles est désignée pour mener à bien les travaux de reconstruction de la section belge de l’école ainsi que pour être l’interlocuteur responsable du projet. Cependant, les travaux ayant pris du retard, la Belgique doit assumer les 2,6 millions d’euros de surcoûts au niveau de la location des bâtiments temporaires. Et sur ce point là, la Ministre Milquet est restée pour le moins évasive renvoyant le député à une décision ultérieure bien que l’assurant que des concertations étaient en cours. Aucune décision n’ayant encore été prise quant à la prolongation du contrat des locaux provisoires de juillet 2016 jusqu’en 2020, l’école n’est donc toujours pas certaine de pouvoir assumer les coûts liés à la location des locaux. Le député dénonce cette situation qui pourrait poser toute une série de difficultés liées notamment à l’ouverture des inscriptions pour la rentrée prochaine. Par conséquent, le député insiste pour qu’une décision doit prise dans les tous premiers mois de 2016 si l’on veut permettre à l’établissement de perdurer le plus sereinement possible.

Georges-Louis Bouchez n’en demeure pas moins très inquiet et reviendra très rapidement questionner la Ministre en espérant une voie favorable à la pérennisation de cette école qui permet à la Belgique de rayonner depuis 1968.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *