anapola mushkadiz battle in heaven. vlxxnow
https://letsjerk.online summer got banged silly.
Communiqué de presse | Bâtiments inoccupés : il faut une norme de m² par fonctionnaire en Wallonie
29 février 2016
Communiqué de presse | Dumping social : la majorité PS-cdH n’empêchera pas la SWDE de recourir à une entreprise qui délocalise en Tunisie !
25 mars 2016

Communiqué de presse | Bâtiments de la FWB : Flahaut reproche de pointer l’absence d’inventaire centralisé… rappelée par la Cour des Comptes !

Communiqué de presse

« Bâtiments de la FWB : Flahaut reproche de pointer l’absence d’inventaire centralisé… rappelée par la Cour des Comptes ! »

Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le lundi 7 mars 2016.

Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – georges-louis@glbouchez.be – glbouchez.be

Georges-Louis Bouchez est intervenu ce lundi 7 mars en Commission du Budget à propos de la vigilance sur l’occupation des bâtiments du parc immobilier de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Suite aux révélations d’immeubles inoccupés appartenant à la Région wallonne, le député s’est inquiété quant à la mise sur pied du cadastre tant attendu des biens immeubles appartenant à la Fédération Wallonie-Bruxelles. En effet, malgré tous les inventaires partiels, les mesures de gestion en bon père de famille, et les économies qui en découlent, du Ministre Flahaut, seul un inventaire global permettrait de répondre aux remarques de la Cour des comptes ainsi qu’aux exigences comptables voulues par l’Union européenne. Or, le Ministre a reconnu en fin d’intervention que la mise en place d’un inventaire solide, dans le cadre de la mise sur pied d’un nouvel ERP, prendrait du temps et qu’il se fera progressivement. Il a évoqué une échéance pour 2019.

Georges-Louis Bouchez s’est en outre montré très interpellé suite aux propos du Ministre Lacroix en Commission du Budget du Parlement de Wallonie. Ce dernier avait anoncé la semaine dernière que sur les 11 bâtiments vides de la Région wallonne, deux intéressaient la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour le député, il y a de quoi s’interroger sur la méthode puisque s’il n’y a pas d’inventaire global, et donc aucune vision précise de son parc immobilier, comment la Fédération peut-elle porter un intérêt sur des bâtiments inoccupés de la Région quand elle-même ne peut garantir une analyse optimale et sûre de ses besoins ?

Le Ministre Flahaut s’est empressé de regretter les réserves du député. « Quoique l’on fasse, ça ne va pas ! » a-t-il répondu. Georges-Louis Bouchez ne dit pourtant rien d’autre que ce que la Cour des Comptes a répété lors de chaque examen budgétaire en Commission. A savoir que s’il y avait un point faible au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles, c’est la gouvernance en matière budgétaire et d’outils de contrôle. En réalité, pour le député, « on a un exemple monumental de la perception de certains : soit vous êtes d’accord avec moi et vous m’encouragez et je suis quelqu’un de positif ; soit vous ne voulez plus répondre car je ne vous jette pas des fleurs. » Ainsi, en Wallonie, lors de l’audition de l’Office wallon des déchets, le Ministre Di Antonio reprochait presque à la Cour des comptes de ne pas avoir répété suffisamment les soucis alors qu’à la Fédération Wallonie-Bruxelles on reproche à la Cour de les réitérer trop souvent. Pour Georges-Louis Bouchez, il n’en reste pas moins que la Fédération ne dispose toujours pas d’un cadastre centralisé et que ce n’est pas encore prêt d’être le cas. Le député de conclure, pour le moins courroucé, « et puis quand on aura des problèmes comme à l’Office wallon des déchets on lèvera ses bras au ciel… ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *