Journée internationale des droits des femmes
8 mars 2018
Lorsque le PS refuse le débat
13 mars 2018

Le PS perd sa majorité absolue à Mons

« Mons en mieux !» conforte sa position de deuxième parti à Mons passant de 17,9 % de voix aux élections de 2012 à 23,8 % d’intentions de votes. En ce mois de février, « Mons en mieux ! » a clairement le vent dans le dos. Il connaît même un net progrès depuis notre sondage Sud- presse/RTL/Ivox d’octobre 2017, lequel ne le créditait à l’époque que de 18,1 % d’intentions de votes. Plusieurs hypothèses pourraient permettre d’expliquer cette percée. La stratégie d’hyper présence médiatique de Georges-Louis Bouchez ou sa hargne au conseil communal ont-elles fini par être payantes ? La formation libérale a-t-elle profité du ralliement de l’an- cienne présidente de l’UNECOF Opaline Meunier, bien connue dans les milieux estudiantins ? Ou est-ce que les dernières re- crues annoncées tous azimuts (Françoise Colinia, Marc Vandercammen, François Collette pour ne citer que les plus connus) ont contribué à renforcer la légitimité du mouvement ?

La Province 09 mars 2018 pg. 5

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *