Bouchez veut sanctionner la «banalisation» du «régime nazi»
11 août 2018
Des vélos qui fâchent
19 août 2018

Georges-Louis Bouchez : « La banalisation du nazisme est aussi grave que le négationnisme »

Georges-Louis Bouchez, délégué général du Mouvement Réformateur (MR), souhaite que la référence au national-socialisme soit sanctionnée au même titre que les propos révisionnistes ou négationnistes.

(article à lire et vidéo à voir sur www.rtbf.be)

Citations (source twitter) :

  • @GLBouchez @lapremiere « Le nazisme renvoi à des réalités historiques qui sont uniques de par la violence et surtout l’entreprise systématique de destruction d’un peuple en particulier. »
  • @GLBouchez @lapremiere « Ce qu’il faut c’est ne pas banaliser … A force pour les jeunes, la représentation d’un nazi c’est Emmanuel Vals qui a été insulté de nazi à l’Assemblée Nationale par Jean-Luc Mélenchon »
  • @GLBouchez @lapremiere « Ce qu’il faut c’est pouvoir condamner la banalisation. Nous avons déjà la loi Moureaux de 1995 qui condamne le négationisme, le fait de minimiser ou nier les crimes du nazisme. La banalisation, comme l’a indiqué Simone Veil, est tout aussi grave. »   
  • @GLBouchez @lapremiere « Ce que vous avez dit – cette politique me fait penser à ce qu’il s’est passé dans les années 30 avec la montée du nazisme – ce n’est pas la même chose que de dire de quelqu’un que c’est un nazi. »
  • @GLBouchez @lapremiere « quand vous dite (JL Mélenchon ndlr) qu’Emmanuel Vals est un nazi parce qu’il même une politique migratoire similaire à celle qui est menée dans l’ensemble de l’Europe, alors oui, c’est excessif par rapport à ce qu’était le nazisme »
  • @GLBouchez @lapremiere « En politique et surtout lorsque l’on est un libéral il y a effectivement la liberté mais elle implique la responsabilité. C’est pour cela que nous sommes dans un régime où il n’y a pas de censure préalable. Chacun peut dire ce qu’il veut mais dans certains cas il devra en assumer la responsabilité. »
  • @GLBouchez @lapremiere « Bien sur que l’on peut contester une décision politique mais un vrai démocrate n’a pas besoin d’insulter, de caricaturer ou de banaliser. Un vrai démocrate utilise des arguments et des voies de recours en justice si nécessaire.
  • @GLBouchez @lapremiere « Les lois Moureaux ont donné lieux à très peu de condamnations mais elles ont considérablement modifié le débat public parce qu’aujourd’hui même le plus extrémiste des politiques n’oserait plus venir sur un plateau et tenir des propos racistes. »
  • @GLBouchez @lapremiere « Mon but n’est pas de protéger des individus, mon but est de protéger le devoir de mémoire. »
  • @GLBouchez @lapremiere « La @NVA est le point Godwin de la Belgique francophone … Il faudrait que celle-ci ait le sens du débat et du dialogue. Je discute aussi avec des gens d’extrême gauche et pourtant je condamne avec la même fermeté le communisme. »
  • @GLBouchez @lapremiere « Ce n’est pas parce que vous donnez une interview conjointe avec avec quelqu’un que vous êtes d’accord avec l’ensemble de ses positions … On ne peut avoir en aucun cas la moindre sympathie ni pour la collaboration ni pour le nazisme. » 
  • @GLBouchez @lapremiere « Bob Maes a soutenu deux gouvernements avec le PS et le FDF »
  • @GLBouchez @lapremiere« Je me suis aussi affiché avec Zoé Genot qui a quand même demandé la libération d’Oussama Atar qui est soupçonné d’avoir coordonné les attentats de Paris et Bruxelles. Cette photo là n’a posé aucune difficulté. »

Sur le même sujet, à lire également :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *