Georges-Louis Bouchez : « La banalisation du nazisme est aussi grave que le négationnisme »
18 août 2018
Marc Equipart, de la protection animale à «Mons en Mieux!»
1 septembre 2018

Des vélos qui fâchent

Ce samedi, se tenait l’événement « Le Beau vélo de Ravel » , qui passait chez nous. À cette occasion, de nombreux cyclistes ont pris d’assaut le centre-ville montois. Et notamment son artère commerçante principale : le piétonnier. Des barrières Nadar ont été placées pour délimiter une piste cyclable, laissant moins de place aux piétons. Ce qui n’a pas manqué d’énerver les commerçants,

« À Mons, on ne réfléchit pas beaucoup avant d’agir. On a placé des barrières Nadar et les commerces n’avaient pas du tout été mis au courant. Il aurait fallu faire un axe «rue de Nimy – rue d’Havré» et organiser des activités annexes dans le piétonnier pour que tout le monde puisse en profiter. Par ailleurs, c’est tout de même un peu piquant d’organiser cette manifestation dans le centre-ville alors qu’on y trouve si peu de range-vélos. Les cyclistes ne peuvent même pas s’y arrêter » Georges-Louis Bouchez

(article à lire dans La Province du dimanche 19 août 2018)

A lire sur le même sujet :

RAVeL dans le piétonnier à Mons : des commerçants râlent – La Province 18 août 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *