« Si le conseil débutait à 18 heures comme cela était prévu, j’aurais juste manqué la présentation du budget. Ce qui ne me pose pas de problème, car je n’ai pas besoin qu’on m’explique une nouvelle fois les chiffres. Et je serai revenu à temps pour participer aux discussions. Mais en avançant l’heure, on cherche à m’exclure de ces discussions. Le collège aurait très bien pu prévoir d’organiser le conseil plus tôt, lorsqu’il a envoyé les convocations. Il ne l’a pas fait. C’est seulement lorsqu’il a appris que je participais à un débat à l’UCL à 18 heures qu’il a décidé d’avancer le début du conseil.« 

(article à lire sur www.dhnet.be )

13 mars 2019

Mons: Débats avant l’heure sur l’agenda du conseil

« Si le conseil débutait à 18 heures comme cela était prévu, j’aurais juste manqué la présentation du budget. Ce qui ne me pose pas de problème, […]
13 mars 2019

Mons: en finir avec le plastique dans les services communaux!

« L’idée est double. Il faut supprimer tous les plastiques à usage unique, comme les gobelets près des fontaines à eau destinés au personnel communal. Selon une […]
11 mars 2019

Hainaut: Elio Di Rupo devrait rester «hors catégorie»

Traditionnellement, le Hainaut mobilise des personnalités fortes de la politique fédérale. L’élection du 26 mai ne fera pas mentir la tradition. Olivier Chastel parti à l’Europe, […]
8 mars 2019

Le MR veut des auditions

Par la voix du bouillonnant délégué général du MR, Georges-Louis Bouchez, les réformateurs souhaitent entendre «en urgence» des représentants de la direction des Éditions de l’Avenir […]