Georges-Louis Bouchez n’y voit quant à lui qu’un nouvel article de « la grande braderie de l’argent gratuit » après la TVA à 6% sur l’électricité, les cantines scolaires et les transports publics gratuits avancés par le PS. Mais le plus grave selon lui est que cette allocation à la formation constitue un nouveau piège à l’emploi. Exemple à l’appui: « Un isolé entre le 7 et le 12e mois de chômage aura 60% de sa rémunération plafonnée à 2.489 euros, soit 1.493 euros, auxquels il faudrait ajouter 420 euros, soit 1.913 euros », calcule le MR. Ce qui équivaut à au salaire minimum majoré de 25%. « Il vaudra donc mieux être allocataire que travailleur », déplore le libéral. « On se demande comment défendre la baisse de la fiscalité sur le travail dans ces conditions. »

(article à lire sur www.lecho.be)

13 février 2019

L’allocation « formation » du PS bruxellois excède le MR

Georges-Louis Bouchez n’y voit quant à lui qu’un nouvel article de « la grande braderie de l’argent gratuit » après la TVA à 6% sur l’électricité, les cantines […]
7 février 2019

Georges-Louis Bouchez agressé par des syndicalistes à Bruxelles

« À mon arrivée, en compagnie de deux autres personnes, ils me huent. L’un me dit : « Crève, pourri ! ». Je vais vers lui […]
6 février 2019

Les conseils communaux en vidéo, c’est tendance

Georges-Louis Bouchez (alors MR, aujourd’hui Mons en Mieux) mettait les pieds dans le plat et son GSM sur un trépied au beau milieu de la salle […]
5 février 2019

Le parc d’aventures scientifiques de Frameries veut se tourner vers l’avenir

« Les débuts du PASS n’ont pas été simples », a expliqué mardi le président du conseil d’administration, Georges-Louis Bouchez (MR). « Le parc n’était pas prêt et son […]