« Ca se fait par exemple beaucoup en Angleterre. L’idée, c’est que 9 de nos élus forment ce collège et se chargent des matières de compétences de chaque échevin, en proposant une alternative et notre projet de ville. Les deux autres élus se chargeront des intercommunales mais nous en dévoileront plus le 3 décembre prochain. »

(article à lire sur www.laprovince.be)

 

12 novembre 2018

Mons: G.-L. Bouchez veut créer son propre collège d’opposition

« Ca se fait par exemple beaucoup en Angleterre. L’idée, c’est que 9 de nos élus forment ce collège et se chargent des matières de compétences […]
21 octobre 2018

C’est pour de tels moments que nous faisons de la politique.

C’est pour de tels moments que nous faisons de la politique. Voir la réalisation concrète d’une promesse faite le 29 juin 2017 devant une assemblée lors […]
17 octobre 2018

Georges-Louis Bouchez, l’exception libérale qui gagne

Côté libéral, le principal vainqueur du scrutin pourrait bien s’appeler Georges-Louis Bouchez. Lui-même en est convaincu. Et il existe des raisons objectives de confirmer son analyse. […]
17 octobre 2018

G-L Bouchez: «Je suis prêt à laisser ma place au collège!»

… le PS n’a plus que 22 sièges, plus celui de John Joos. Il n’a donc plus la majorité et pour moi notre objectif est atteint ! […]