Les hommes et femmes politiques sont les reflets de leur époque. Churchill aujourd’hui se serait ennuyé et n’aurait pas eu la même carrière. Di Rupo a été le premier à jouer aussi bien avec les JT, à comprendre à ce point l’importance de l’image télévisée. Mais aujourd’hui, il est resté un enfant de la télé alors que l’on est dans le règne d’Internet. Ce n’est pas de sa faute, c’est l’époque qui a changé. En tout cas, la pression va aussi écourter les carrières politiques, on ne pourra plus supporter une telle charge aussi longtemps qu’avant. On doit désormais aller au­-delà de nos limites physiques et psychiques pour réussir.

(article à lire – pour les abonnés – sur www.lalibre.be )

20 novembre 2017

Les réseaux sociaux, le cauchemar de toute une génération de politiques

Les hommes et femmes politiques sont les reflets de leur époque. Churchill aujourd’hui se serait ennuyé et n’aurait pas eu la même carrière. Di Rupo a […]
29 octobre 2017

Mons : cdH et G-L. Bouchez seraient en discussion pour 2018

« Je reconnais qu’il y a un décalage. La raison est simple, après la présentation de notre nouvelle liste, vu l’intérêt qu’a suscité notre projet, nous avons […]
5 octobre 2017

Trop peu de cimetières pour animaux

“Il n’y a qu’un seul cimetière pour animaux agréé en Région wallonne; c’est insuffisant. Beaucoup de personnes en sont réduites à enterrer leur chien ou chat […]
4 octobre 2017

Les élus muselés par leur parti : « On ne peut plus rien dire, sinon on est puni »

La parole politique de plus en plus muselée Analyse et interview de Catherine FONCK, Frédéric DAERDEN, Georges-Louis BOUCHEZ. (article disponible sur www.lesoir.be – réservé aux abonnés) Georges-Louis Bouchez […]