«  Sans remettre en cause l’intérêt culturel des opérations, il est indispensable, dans des régions avec un tel retard économique, que les projets mis en œuvre contribuent au développement économique, ce qui ne semble pas être le cas. Une redéfinition de la stratégie doit être arrêtée avant d’envisager la pérennisation de cette politique dans des biennales.. Sans cela, nous pourrons affirmer qu’il s’agit d’un gaspillage d’argent public  »

(article à lire sur www.laprovince.be )

12 mai 2017

Culture : Mons 2015 entendu au parlement wallon

«  Sans remettre en cause l’intérêt culturel des opérations, il est indispensable, dans des régions avec un tel retard économique, que les projets mis en œuvre […]
12 janvier 2015

Protection de l’industrie culturelle et créative (2)

Question orale du 12/01/2015 sur « la protection de l’industrie culturelle et créative face aux risques de la numérisation et de la mondialisation » adressée à M. Rudy […]