Ce samedi, se tenait l’événement « Le Beau vélo de Ravel » , qui passait chez nous. À cette occasion, de nombreux cyclistes ont pris d’assaut le centre-ville montois. Et notamment son artère commerçante principale : le piétonnier. Des barrières Nadar ont été placées pour délimiter une piste cyclable, laissant moins de place aux piétons. Ce qui n’a pas manqué d’énerver les commerçants,

« À Mons, on ne réfléchit pas beaucoup avant d’agir. On a placé des barrières Nadar et les commerces n’avaient pas du tout été mis au courant. Il aurait fallu faire un axe «rue de Nimy – rue d’Havré» et organiser des activités annexes dans le piétonnier pour que tout le monde puisse en profiter. Par ailleurs, c’est tout de même un peu piquant d’organiser cette manifestation dans le centre-ville alors qu’on y trouve si peu de range-vélos. Les cyclistes ne peuvent même pas s’y arrêter » Georges-Louis Bouchez

(article à lire dans La Province du dimanche 19 août 2018)

A lire sur le même sujet :

RAVeL dans le piétonnier à Mons : des commerçants râlent – La Province 18 août 2018

19 août 2018

Des vélos qui fâchent

Ce samedi, se tenait l’événement « Le Beau vélo de Ravel » , qui passait chez nous. À cette occasion, de nombreux cyclistes ont pris d’assaut […]
16 juin 2018

Georges-Louis Bouchez, président du PASS

C’est désormais officiel, j’aurai l’honneur de Présider le Parc d’aventures scientifiques et de sociétéà partir du 2 juillet prochain. C’est une belle marque de confiance de […]
8 juin 2018

Policiers agressés à la ducasse de Mons : auteurs relaxés

Je dépose aux prochains conseils de police et communal une motion afin à la fois d’entendre le parquet sur sa politique criminelle mais aussi exiger des […]
16 mai 2018

Georges-Louis Bouchez: l’interview vérité

De toute façon, quoi que je fasse, il y aura toujours une critique. Soit on dira que mon argumentaire n’était pas assez fort. Soit, si je […]