Mon engagement à Mons

Nos douze propositions : Plus de 80% de notre programme déjà réalisé !

Réduire le coût des mandats et des cabinets = réalisé !

Les Présidents de commission percevaient 500,00 euros par mois. C’est terminé ! Ils touchent un jeton réduit à 200,00 euros bruts.

Le conseil a adopté le principe de limiter les cabinets des échevins à deux collaborateurs.
Même si des progrès restent à réaliser.

Fonds d’indemnisation des commerçants pour faire face aux travaux = réalisé !

Les commerçants sont indemnisés pour les travaux menés par la Ville. C’est une realisation unique en Wallonie !

Créer des jardins et potagers communautaires = realisé !

Réalisé par l’ALE dont nous avons la présidence ! Du coté de Jemappes et de Ghlin, l’objectif est d’étendre l’initiative et de procéder à une mise en commun avec ceux gérés par la société Toit&Moi.

Placer des caméras de dissusasion = réalisé !

Une de nos grandes victoires ! Alors que lors de la campagne nous avions été lourdement critiqués par les autres formations politiques, notre proposition a été suivie et le bon sens l’a emporté. 9 cameras fixes dans un premier temps en attendant un pool de caméras mobiles.

Création de bornes wi-fi gratuites = réalisé !

Dans l’intra muros montois, il est possible de se connecter à internet gratuitement grâce à digital city, projet sur lequel nous avons fortement travaillé. Mais la procédure reste peu claire et peu connue. Il faut donc la développer.

10497118_743719265670949_4191750604821754437_o

 

Mais aussi …

  • Réalisation d’un plan de gestion ambitieux tout en maintenant des investissements en ne procédant à aucun licenciement !
  • Maintien de l’IPP le plus faible des grandes Villes de Wallonie et de l’arrondissement.
  • Mise sur pied d’un salon de l’emploi, en partenariat avec références, annuel.
  • Un budget nouveau de 100.000 euros pour les clubs sportifs.
  • Contrôle de la fiscalité (Source : Belfius) et niveau inférieur aux autres Ville de Wallonie.
  • Mise en place de tarifs et de règles plus transparentes pour les locations de salle et le prêt de matériel même si des progrès restent à faire.
  • Remise en ordre du service et bonne gouvernance.
  • Pérennisation des sites Mons 2015.
  • Relance du CPDD et mise sur pied de nombreuses actions.
  • Lancement de POLLEC qui vise à réduire de 20% les émissions de CO2 à l’horizon 2020.
  • Mise sur pied des gobelets réutilisables.
  • Digital city.
  • Numérisation du travail de l’administration et programme vers le 0 papier.
  • Prise en charge de formations professsionnelles qui débouchent sur l’emploi.
  • Création de la bourse win-win.
  • Augmentation de la taxe sur les cellules vides dans le piétonnier.
  • Réforme des subsides.
  • Parking gratuit le samedi.
  • Création d’un comité de développement stratégique et de gouvernance qui doit être réactivé.
  • Nouveau parking.
  • Remise en ordre de l’ALE, redressement de ses finances et amélioration de la gestion du personnel afin d’assurer son avenir.
  • Réforme de la taxation sur les hotels afin de soutenir le développement du secteur.

 

Reste à réaliser par rapport au programme présenté.

  1. Création d’un marché couvert.

Nous en sommes au stade de l’élaboration du projet. Deux sites retiennent notre attention : la place nevienne (avec parking souterrain ?) ou l’ancien media markt.

  1. Ramassage des encombrants.

Notre positionnement lors du départ de shanks était très différent de celui des autres. Nous considérons que une part trop belle a été faite au privé dans un partenariat qui n’était en rien une privatisation.

Nous avons déjà eu une rencontre avec la nouvelle direction de l’Hygea qui connaît nos intentions. Le coût est chiffré. Nous sommes prêts à étudier toutes les possibilités mais le statu quo ne nous satisfait pas.

 

Mais aussi…

  • Relancer le centre ville qui ne peut plus attendre !
  • Pérenniser Mons 2015 sans attendre 2018.
  • Maintenir la fiscalité et tenter de l’abaisser dès que l’occasion se présentera.
  • La réalisation de la deuxième phase de POLLEC.
  • Mise sur pied d’un label sur les marchés pour les producteurs locaux et durables.
  • Révision de la taxe « immondices » pour qu’elle soit plus équitable.
  • Poursuivre la modernisation de l’administration.
  • Développement de la section « titres services » de l’ALE avec une nouvelle dénomination commerciale, un changement de stratégie marketing et la mise sur pied de nouveaux services. Plus de collaboration avec le CPAS.
  • Zéro papier.
  • Renforcement de la cellule emploi pour mieux accompagner les demandeurs d’emploi.
  • Revoir la subsidiation et le financement dans les sections pour plus d’équité. Notre développement passe par une amélioration de la sitaution dans les sections qui ne peut se résumer à l’organisation de fêtes de village : Soutenir le commerce de proximité, travailler sur la sécurité, les voies d’accès, le ramassage des déchets, la propreté en général, …
  • Aboutir sur une vraie charte de la vie associative ou du moins atteindre la trasparence et l’équité dans l’otroi des aides et subsides aux associations. Permettre aussi à de nouveaux entrants de se faire une place.
  • Poursuivre le plan de gestion pour un retour à l’équilibre en 2020.

 

MONS 20-30.

 

Après Mons 2015, la Ville doit se doter d’un nouvel horizon et de nouveaux objectifs.

 

La pérennisation de Mons 2015 commence aujourd’hui car il est indispensable de préserver ce qui a été créé au travers du Grand huit et du Grand ouest. C’est pourquoi nous avons demandé et obtenu une consultation de l’ensemble des acteurs et des habitants dans les mois à venir.

 

Nous considérons aussi qu’une révision des programmes culturels, folkloriques et festifs annuels est nécessaire si l’on veut garder le meilleur de ce qui existait et de ce qui a été créé dans l’intérêt des associations et des habitants.

 

Pour la suite et au delà de l’aspect culturel, nous avons besoin d’un nouveau projet de Ville avec des réalisations à court terme mais aussi un horizon à long terme qui doit inclure l’ensemble des problématiques et répondre à tous les défis avec des cibles claires.

 

Il faut diminuer le taux de chômage, augmenter la sécurité, et obtenir un meilleur cadre de vie.

 

L’objectif est d’atteindre les 100.000 habitants et d’attirer de nouveaux habitants à Mons. Pour ce faire, le cadre de vie doit être à Mons supérieur aux autres Villes.

 

Ainsi, nous lançons le défi de devenir « capitale verte de l’Europe ».

 

Le Prix de la Capitale verte de l’Europe a été créé en mai 2006 et depuis 2010, chaque année une ville européenne est désignée par la Commission européenne, capitale verte de l’Europe. Ce programme encourage les villes à prendre en compte l’environnement dans leurs aménagements urbains.

Stockholm, Nantes, Copenhague ont obtenu ce titre. Cette année, c’est Bristol pour ses  efforts en matière de politique de renouvellement urbain, de transports et d’efficacité énergétique.

 

Ce prix ne doit être qu’un élément par rapport à une stratégie plus globale mais a l’avantage de prendre en compte de nombreux paramètres du cadre de vie.

 

C’est pourquoi, au delà de la pérennisation de Mons 2015, qui est un travail actuel et doit faire de notre Ville le premier pole de tourisme culturel et d’affaires, Mons doit se projeter avec de nouveaux défis qui tiennent en compte des réalisations présentes (2020) mais aussi à plus long terme pour que Mons puisse préparer l’avenir avant les autres (2030).

 

Ainsi, nous allons finaliser un document complet dans les prochaines semaines qui sera présenté aux citoyens dans les 19 communes de Mons pour qu’ils puissent participer à son élaboration.

 

Par après, ce projet sera également discuté avec les partenaires sociaux, des investisseurs et toutes les forces vives de la région tout au long de l’année 2016.

 

Sa présentation se fera en 2017 et sera notre fil conducteur pour les années suivantes.

 

Cette réflexion se fera sans tabou, sans limite pour oser imaginer la Ville dans laquelle nous voulons vivre en 2030. Ainsi, le développement des nouvelles technologies, d’autres moyens de transport (le tram ?) et de l’urbanisme ainsi que l’aménagement du territoire devront créer plus de bien être pour qu’au delà 2015, tout le monde ait envie de dire « Je suis Montois. Et toi ? ».



Guichet unique = réalisé !

La billeterie unique est une réalité. Mais il faut aller plus loin ! En intégrant des évènements encore absents mais aussi des évènements sportifs.

Révision du circuit des bus gratuits et privatistion du parking = réalisé !

Nouveaux circuits et nouvelle formule pour mieux répondre aux besoins de mobilité mais aussi aux impératifs d’une bonne gestion et libérer des places nécessaires. Les études sont en cours mais la privatisation des parkings est de plus en plus une réalité. Les derniers projets vont dans ce sens.

Offrir 30 minutes de stationnement gratuit = réalisé !

On nous avait expliqué que c’était impossible, la phase test est bientôt lancée ! C’est une grande victoire pour les petits commerces.

Création d’un cous d’éducation civique dans les écoles communales = réalisé à la Fédération Wallonie-Bruxelles !

Suite à un long combat du M.R. qui avait déposé un texte il y a plus de 10 ans… C’est enfin une réalité.

Plus de proximité pour Mons 2015 = réalisé !

Nous avons bataillé pour que Mons 2015 se rapproche des habitants. Le Grand huit et le grand ouest y ont contribué au même titre que d’autres évènements. Le M.R. avait également affirmé que la capitale européenne de la culture n’était que le début de quelque chose et non l’aboutissement. Notre formule a été reprise mais nous, nous proposons un programme précis.