Communiqué de presse

« Licenciements au ‘Manège’ : Je demande toute la transparence ! »

Mons, le mercredi 20 janvier 2016.

Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – georges-louis@glbouchez.be – glbouchez.be

Suite au Conseil communal du mardi 19 janvier, Georges-Louis Bouchez et le MR de Mons demandent trois choses :

Premièrement, ils demandent un audit de la gestion antérieure du « Manège ». A cet effet, si des erreurs et des légèretés ont été commises ainsi que des avantages indument perçus, il faut que ces éléments soient rendus publique. Le Conseil communal de la Ville de Mons doit disposer de toutes les informations sur cet organe. En outre, Georges-Louis Bouchez et le MR de Mons n’excluent pas que des sanctions administratives soient prises en cas de gestion inappropriée avérée.

Georges-Louis Bouchez et le MR de Mons en concluent que le Conseil communal devra veiller à l’avenir à imposer des critères de transparence et de pluralisme à l’ensemble des structures soutenues que ce soit financièrement ou en nature

Deuxièmement, Georges-Louis Bouchez et le MR de Mons exigent qu’à l’avenir l’ensemble des décisions du « Manège » passent par le Conseil d’administration et non uniquement par la direction comme il en a été d’usage. Le Conseil d’administration doit retrouver pleinement son rôle de contrôle du travail de la direction. De manière générale, il est impératif que l’ensemble des organes culturels, et de tous autres secteurs, bénéficiant d’un soutien de la Ville, répondent à des critères de gestion pluralistes et transparents. Ce sont des principes fondamentaux de démocratie et de bonne gestion.

Théâtre Léo Ferré AulnoyeDe manière générale, Georges-Louis Bouchez et le MR de Mons en concluent que le Conseil communal devra veiller à l’avenir à imposer des critères de transparence et de pluralisme à l’ensemble des structures soutenues que ce soit financièrement ou en nature. Il faudra également demander à l’ensemble de ces organes des plans pluriannuels afin de veiller à ce que les structures soutenues assurent leur avenir dans le temps.

Troisièmement, afin d’assurer un contrôle democratique légitime du principal organe culturel de la Ville, Georges-Louis Bouchez et le MR de Mons demandent que Philippe Degeneffe, le nouveau directeur qui a toute la confiance du groupe, soit invité à venir présenter devant le Conseil communal son plan d’avenir pour le « Manège ».

Enfin, Georges-Louis Bouchez et le MR de Mons demandent l’unité de tous les Montois, quelles que soient les appartenances politiques et philosophiques, afin de défendre les institutions culturelles qui ont connu un essor important grâce à Mons 2015.

20 janvier 2016

Communiqué de presse | Licenciements au ‘Manège’ : Je demande toute la transparence !

Communiqué de presse « Licenciements au ‘Manège’ : Je demande toute la transparence ! » Mons, le mercredi 20 janvier 2016. Contact : 0473/54.24.31 – 065/40.59.54 – […]