«  Ce n’est pas une initiation à la démocratie que d’avoir un débat à ce point cadenassé. Si les questions sont trop nombreuses, laissons les jeunes trier eux-mêmes, choisir un maximum autorisé. Cette sélection de l’extérieur donne quand même l’impression qu’on dirige le débat dans un sens plutôt que dans l’autre…  »

(article à lire sur www.laprovince.be )

29 mars 2018

Mons, conseil des jeunes : «Questions qui fâchent écartées»

«  Ce n’est pas une initiation à la démocratie que d’avoir un débat à ce point cadenassé. Si les questions sont trop nombreuses, laissons les jeunes […]