« Celle-ci est fortement abîmée », note le chef de groupe Georges-Louis Bouchez. « Nous avons la conviction que la SNCB ne fera pas l’impasse d’une rénovation complète avant la fin des travaux. Nous ne disons pas qu’elle risque de s’écrouler mais on ne peut négliger la sécurité des voyageurs ».

(article à lire sur www.laprovince.be )

30 avril 2019

La passerelle piétonne de la gare inquiète

« Celle-ci est fortement abîmée », note le chef de groupe Georges-Louis Bouchez. « Nous avons la conviction que la SNCB ne fera pas l’impasse d’une rénovation complète avant […]