Alda Greoli (CDH) s’interroge sur les subsides de la Biennale Mons 2018 : “Di Rupo pilote tout”
3 mars 2017
Mons Expo cherche un nouveau gestionnaire pour remplacer H. Goffin
4 mars 2017

Mons 2018 : des ratés au démarrage

“C’est totalement illégal”, s’alarmait Georges-Louis Bouchez, chef de file du MR montois. “En gros, on donne le pognon à la Fondation, car on ne le donnera pas à MARS qui a planté (cf. les problèmes budgétaires post-2015). Donc on envoie la Fondation et derrière MARS et la Ville viennent frapper pour avoir des sous”.

(article à lire sur www.lavenir.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *