Depuis son arrivée au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le député montois Georges-Louis Bouchez a interpellé à plusieurs reprises le Ministre des Sports, René Collin. Alors qu’à l’époque quatre clubs hennuyers évoluaient en division 1, aujourd’hui les centres de formations et les écoles des jeunes sont victimes des aléas financiers des championnats.

« Le football ne se résume pas à quelques vedettes, c’est surtout énormément de jeunes passionnés qu’il faut soutenir »

Pourtant la pratique du football dès le plus jeune âge est un levier pour promouvoir l’insertion sociale de jeunes en difficultés mais également un moyen pour faire émerger de nouveaux talents. Hélas, quand on sait que le budget du sport ne représente même pas un pour cent du budget de la Communauté française, la majorité actuelle a mis ses priorités ailleurs. D’autant plus que sans la vigilance du député, une partie des subside de l’école des jeunes et du centre de formation du RAEC Mons n’aurait pas été versée faute de maladresses administratives et de négligence du Ministre.

Depuis, les entraînement ont repris mais Georges-Louis Bouchez ne s’arrêtera pas là puisqu’il plaide pour une revalorisation complète du sport au sein de notre Fédération grâce à des modes de financement alternatifs comme le mécénat ou le branding.

10 mai 2014

Le foot, une passion chez les jeunes

Lorem ipsum dolor sit amet enim. Etiam ullamcorperlentesque dui non felis.